Visiter le portail aviq.be Portail SANTE

Taille du texte:

Plan wallon sans tabac

Le sevrage tabagique reste difficile et les échecs sont encore très nombreux. Les études montrent que la majorité des fumeurs sont demandeurs d’arrêter mais n’y arrivent pas par leurs propres moyens. Le Plan wallon sans tabac vise le développement d’une approche et une logique d’accompagnement «positive» du fumeur, dans la durée et la continuité.

Le Plan Wallon sans Tabac (PWST) a été conçu en collaboration avec différents opérateurs de terrain actifs dans le domaine du tabagisme. Il s’appuie sur des outils et structures existants, de sorte qu’il représente une proposition réaliste et applicable aisément. Avec la 6ème réforme de l’Etat, le plan a permis d’engager divers chantiers auxquels la mission d’articulation avec « la promotion de la santé » a été naturellement intégrée.

Le Plan Wallon Sans Tabac s’approprie les axes de promotion de la santé à plusieurs niveaux :

  • Une importance est accordée à la déclinaison locale des actions, à la concertation locale avec les professionnels (liens avec les zones de soins notamment) et aux stratégies « bottom up » dans la définition des priorités d’action (recueil des besoins, témoignages,..).
  • Les actions reposent sur la participation des publics (échanges et intervisions). L’approche communautaire de la santé permet d’amener les communautés à définir elles-mêmes les priorités, à prendre elles-mêmes des décisions et à agir elles-mêmes pour la santé (groupes de paroles/mise en projet).
  • Les actions se fondent sur des partenariats s’opérant entre secteurs afin d’agir de manière coordonnée sur les différents déterminants de santé au cœur des réalités de terrain. L’intersectorialité, le travail en réseau et les stratégies concertées caractérisent les actions du secteur (divers lieux de vie et type d’acteurs relais sont mobilisés : CPAS, insertion professionnelle, santé,..).
  • La promotion de la santé s’appuie sur des démarches éducatives qui permettent de développer chez les personnes des aptitudes leur donnant plus de capacités pour agir individuellement (principe d’autonomie) et collectivement sur les déterminants de la santé (empowerment) et visant le renforcement des compétences psycho-sociales en tant que facteur de protection face aux comportements à risques.
  • Les actions visant la création d’environnements favorables à la santé et qui soutiennent l’adoption d’attitudes saines sont promues (soutien d’espaces de dialogue autour de l’interdiction de fumer, questionnement autour de la légitimité d’intervention et du rôle de soignant/d’éducateur/…).
  • Une approche centrée sur la personne par milieux de vie s’écartant d’une approche par problèmes. Elle permet d’agir dans un espace physique donné où des publics consacrent leur temps : domicile, lieu d’accueil, école, lieu d’hébergement, travail, maison de repos…
  • La promotion et le soutien d’une réduction des risques en tant que stratégie visant à prévenir les dommages liés à l’utilisation de produits addictifs chez les personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas s’abstenir d’en consommer.
  • Le décloisonnement entre l’activité de nature curative et la prévention ainsi que l’articulation de la promotion de la santé avec les pratiques de soins contribuent à une meilleure efficacité des actions en faveur de la santé de la population.

 


>
Plus d’informations sur le dispositif 
> Plus d’informations sur l’évolution du plan 
> Plus d’informations sur le Comité de pilotage 
> Plus d’informations sur le Cadre législatif 


Depuis 2004, le Plan Wallon tente de répondre aux besoins de la population en mobilisant et outillant les professionnels de santé pour permettre une accessibilité toujours plus grande à l’aide au sevrage. 

 Pour accéder au Plan wallon sans tabac : http://www.fares.be/fr/tabac-plan-wallon-sans-tabac/

Nous contacter

AViQ
Agence pour une Vie de Qualité
Rue de la Rivelaine, 11-21
6061 Charleroi
Tél : 071/33.77.11
E-mail : info@aviq.be